• Le grand voyage de J. M. Auel

     

    Le grand voyage

     

    Quatrième de couverture:

      Ayla et Jondalar, son compagnon, poursuivent leur traversée des steppes immenses du continent européen. La femme aux cheveux d’or et le géant blond suscitent le trouble et l’effroi sur leur passage. Les peuples rudes qu’ils rencontrent vivent de la chasse et de la cueillette, mais n’ont jamais vu d’animaux domestiques. Or, ce couple étrange se déplace à cheval, en compagnie d’un loup apprivoisé. D’où tient-il donc ses pouvoirs ?
    En quête d’un lieu qui deviendrait le foyer de leur union, Ayla et Jondalar affrontent les mille périls qui menaçaient nos ancêtres il y a 35 000 ans, entre Lascaux et Néanderthal, et nous font assister à l’éveil de la pensée humaine.

    Résumé:

      Ayla et Jondalar se sont enfin retrouvés à la fin du 3e tome. Jondalar semble prêt à assumer son amour pour Ayla malgré son enfance particulière et l'enfant qu'elle a laissé dans le Clan. Malgré tout, il s'interrgoe encore sur l'amour qu'il éprouve pour ses animaux, en particulier Loup dont il ne comprend pas (encore) l' "utilité". L'histoire lui en apportera un explication.

      Les deux amoureux sont prêts à entamer le "grand voyage" qui les conduira jusqu'à la neuvième caverne, la "patrie" de Jondalar. Accompagnés de "Loup", le louveteau, de Whinney et Rapide, les deux chevaux, leur voyage vers l'ouest leur permet de retrouver tous les peuples croisés au fil du voyage "aller" avec Thonolan.

      Avec leurs animaux, leurs nouvelles connaissances et les outils qu'ils ont créés, Ayla et Jondalar impressionnent et effrayent tous ceux qu'ils rencontrent. Sans compter le racisme "anti-clan" auxquel Ayla se heurte dès qu'elle raconte son histoire. Mais si la plupart des peuples finissent par les accueillir avec amitié et souhaient les voir rester parmi eux, ils vont aussi rencontrer la malveillance et la haine avec le chef des S'Armunaï, une femme dont la folie a plonge le clan dans le malheur et qui menace la vie de Jondalar puis d'Ayla.

    Mon avis:

      Commençons par le négatif: dans ce tome-là encore il y a pas mal de longueurs et de redite. L'auteur a clairement pris très au sérieux sa documentation et nous explique en long en large et en travers les coutumes, outils, faune et flore des régions traversées. Soit. Sauf que cela avait déjà été fait dans les tomes précédents, et j'avoue que ça me lasse un peu. Ensuite, les scènes d'amour un peu crues entre nos deux héros. Soit aussi. Ils s'aiment et se comprennent vraiment cette fois. Et là aussi, c'est bon, on a compris!

      Ces détails-là mis à part, l'histoire est toujours fascinante. On pourrait imaginer que faire à l'envers le voyage aller de Jondalar générerait de la redite mais de ce côté-là, non. Le point de vue de tous le monde a changé. Jondalar est connu mais l'étrangeté d'Ayla et son histoire particulière provoque des réactions parfois violentes, souvent de méfiance avant de remporter l'adhésion. De plus, on est heureux de retrouver ces personnages croisés dans le second tome et de savoir ce qui leur est advenu. Comme Jondalar, on a l'impression de prendre des nouvelle de membres de la famille.

      La partie technique aussi me fascine: ce "grand voyage" permet la diffusion des connaissances d'un bout à l'autre de l'Europe. En effet, non seulement Ayla et Jondalar partagent leurs découvertes à chacune de leurs étapes mais encore ils utilisent leur point de vue extérieur pour apprendre et essayer d'améliorer les outils et techniques de leurs hôtes.

      Pour finir, le point de vue "mythologique" est passionnant. Les deux héros et leurs animaux sont dans ce tome à l'origine d'une légende appelée à peupler l'imaginaire du peuple qu'ils ont impressionné par leurs "prouesses". Ce qui paraît parfaitement naturel à Jondalar qui a eu trois années pour s'y habituer bouleverse les gens qu'ils ont aidé, ne leur laissant pas d'autre choix que la religion pour expliquer ce qu'ils ne parviennent pas à comprendre.

      En conclusion, aux quelques détails près cités plus haut, j'ai vraiment apprécié la lecture (re-re-re-re-lecture en fait) de ce quatrième tome, très (trop ;) ) documenté, des aventures de Jondalar, Ayla et leurs compagnons à quatre pattes.

    Challenges: "La guerre du feu" par Parthénia 

    Ce billet est ma cinquième participation au challenge de Parthénia et rentre dans le cadre d'une lecture commune pour ce même challenge.

     

    Mythologie du monde

    Ce billet est ma cinquième participation au challenge de Myrtille intitulé "Mythologies du monde" vu qu'il aborde les possibles mythologies de nos ancêtres néanderthaliens

     

     

    « Les chasseurs de mammouth de Jean M. AuelLes refuges de pierre de Jean M. Auel »

  • Commentaires

    1
    Samedi 30 Novembre 2013 à 23:18

    Je suis beaucoup moins indulgente que toi, par contre j'ai ressenti la même fascination que toi sur le processus de naissance d'une légende ! Cet aspect-là était vraiment passionnant...

    J'ai beaucoup aimé aussi les passages sur les S'Armunai et le couple de Têtes Plates qui ont révéillé mon intérêt assoupi et permis d'aller jusqu'au bout, car oui, j'ai failli lâcher le bouquin tant je le trouvais assommant... Dommage que l'on ait trop l'impression que l'auteure fait des copier-coller d'un tome à l'autre car il y avait matière à rendre l'intrigue plus palpitante...

    MAis bon, que le Grand Mog-Ur m'emporte dans le monde des esprits mais j'irai jusqu'au bout de la série... ^^

    Merci pour ce billet intéressant (comme toujours !)

    PS : je viens de me rendre compte que tu as réussi ton challenge depuis la dernière lecture ! Félicitations ma chère Koe !

    2
    Mardi 3 Décembre 2013 à 19:18
    Salut, Je passe sur ton blog pour lire ton avis et je vois que j'étais comme toi, j'avais peur que le voyage du retour de Jondalar soit une répédition du tome 2 mais non. Me voilà rassurée :) Comme Parthenia, j'ai adoré les passages avec les S'Armunai, un passage que j'ai trouvé intense et celui des Têtes Plates. Merci pour ton point de vue intéressant :)
    3
    Dimanche 5 Janvier 2014 à 10:30

    Une saga dont j'ai déjà entendu parler en bien même si je dois avouer que l'époque me rebute un peu! Je pense quand même tenter!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :